DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Euro 2016 : Portugal - pays de Galles pour une place en finale

the corner

Euro 2016 : Portugal - pays de Galles pour une place en finale

Publicité

C’est une affiche inattendue. Ce mercredi soir, à Lyon, Gallois et Portugais vont s’affronter pour une place en finale. Si le Portugal faisait partie des outsiders au début de la compétition, ce n‘était pas le cas du pays de Galles. Mais les coéquipiers de Gareth Bale impressionnent. Vainqueurs de la Belgique en quarts, ils imposent le respect tandis que les Portugais déçoivent pour l’instant.

“Ce n’est pas simplement un football typiquement britannique. Ils ont d’excellents joueurs d’un niveau technique très élevé. Nous nous attendons à un match très difficile. Ce sera une bataille”, estime José Fonte, défenseur portugais

Côté portugais, l’une des menaces principales se nomme Cristiano Ronaldo. Mais la Seleção regorgent de talents. “Je ne pense pas que Gareth ait besoin de nous parler de Cristiano Ronaldo. Nous le connaissons tous. Nous l’avons longtemps observé. Les joueurs sauront quoi faire, et pas seulement contre Ronaldo. Ils connaissent évidemment tous les joueurs. Il ne faudra pas se méfier d’un seul homme”, juge Chris Coleman, le sélectionneur du pays de Galles

Le pays de Galles devra donc sortir un grand match pour réaliser un nouvel exploit. Une tâche d’autant plus compliquée que Ben Davies et surtout Aaron Ramsey sont suspendus. Mais Gareth Bale, lui, sera bien là pour tirer, une nouvelle fois, son équipe vers le haut.


Qui sont les stars des demies

Côté Portugais, la pépite se nomme Renato Sanches. La formation lusitanienne n’est pas la plus flamboyante de cet Euro, mais son milieu de terrain surnage. Plus jeune joueur à marquer en phase à élimination directe d’un Euro, il a été recruté par le Bayern Munich, 35 millions d’euros à seulement 18 ans.

Le pays de Galles, lui, peut s’appuyer sur Gareth Bale, bien sûr, mais également sur un joueur sans club depuis le 1er juillet : Hal Robson-Kanu. Le Gallois a marqué deux buts dans cet Euro, dont un sublime en quarts de finale.

Dimitri Payet, lui, est sur un nuage. Après une saison extraordinaire avec West Ham, le Hammer s’est fait une place chez les Bleus où il est désormais titulaire indiscutable. On se souvient de son but incroyable lors du match d’ouverture contre la Roumanie, symbole de tout le talent de l’ancien Marseillais.

Jonas Hector pourrait ne pas rester longtemps à Cologne. Le latéral gauche Allemand réalise un excellent championnat d’Europe. S’il n’est pas le joueur le plus connu de la Nationalmannschaft, il est celui qui a inscrit le dernier tir au but contre l’Italie en quarts de finale.


Se montrer pendant l’Euro

Le marché des transferts n’est pas très animé pendant l’Euro. Les grands clubs européens ont rapidement recruté les meilleurs joueurs du tournoi.

Zlatan Ibrahimovic n’a pas brillé lors de cet Euro. La Suède a été éliminée en phase de poules, mais cela n’a pas empêché le géant Suédois de signer dans l’un des plus grands clubs européens : Manchester United. Après quatre saisons au Paris Saint-Germain, il va retrouver un entraîneur qu’il connait bien en Angleterre : José Mourinho.

Ibrahimovic ne jouera donc pas avec Grzegorz Krychowiak. Le Polonais s’est engagé avec le PSG pour cinq saisons. Il suit ainsi son entraîneur à Séville ces deux dernières années, Unaï Emery, nouveau coach du quadruple champion de France en titre. Krychowiak connaît bien la France puisqu’il a évolué à Bordeaux, Nantes et Reims.

Nolito évoluera sous les ordres de Pep Guardiola. Il jouait au Celta Vigo depuis 2013. La saison prochaine, il devra donc faire avec la concurrence à Manchester City. Le défi d’une vie pour un joueur qui a débuté en pro au Barça et qui aura 30 ans en octobre prochain.

Barcelone, justement, Samuel Umtiti devrait y jouer très prochainement. Le club catalan a annoncé qu’un accord avait été trouvé avec l’Olympique Lyonnais. Montant estimé du transfert pour le défenseur central tricolore : 25 millions d’euros. Umtiti vient de fêter sa première sélection contre l’Islande.

Pour Nani, direction l’Espagne également. L’attaquant portugais de 29 ans rejoint Valence en provenance de Fenerbahçe. Le club espagnol a dû débourser 8,5 millions d’euros pour le recruter. L’ancien de Manchester United va découvrir son quatrième championnat.

Notre pronostic pour Portugal – pays de Galles

Comme toujours, voici notre pronostic pour cette demi-finale. Si vous n‘êtes pas d’accord, écrivez-nous via le hashtag #TheCornerScores.

Nous pensons que le pays de Galles va s’imposer 2-1 face au Portugal, et ce malgré la suspension d’Aron Ramsey. Après avoir battu la Belgique, les Gallois semblent inarrêtables.


Mourinho et Emery ont déjà la pression

Il a tenu sa première conférence de presse ce mardi. José Mourinho, nouvel entraîneur de Manchester United, a clairement affiché ses ambitions. Il veut tout gagner avec les Red Devils. Double vainqueur de la Ligue des champions en 2004 et 2010, le Portugais aura donc pour objectif d’offrir aux Mancuniens leur premier titre de champions d’Angleterre depuis 2013.

Unaï Emery est, lui, arrivé à Paris pour briller sur la scène européenne. Triple vainqueur de la Ligue Europa avec Séville, le technicien espagnol doit donner une nouvelle impulsion à un PSG qui plafonne en Europe avec quatre éliminations consécutives en quarts de finale de la Ligue des champions, objectif prioritaire du club.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article