DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dernier sommet de l'OTAN pour Barack Obama

monde

Dernier sommet de l'OTAN pour Barack Obama

Publicité

Barack Obama s’apprête à participer à son cinquième et dernier sommet de l’OTAN. C’est à Varsovie, la capitale polonaise, que le président américain retrouvera ce vendredi les membres de l’Alliance Atlantique. Ils doivent y réaffirmer le déploiement de quelque 4.000 troupes dans les Pays baltes et en Pologne. L’OTAN veut rassurer les pays de l’Europe de l’Est, inquiets après les agissements de la Russie en Ukraine.

Jeffrey Rathke est un ancien responsable de l’OTAN : “Il est certain qu’il y a aujourd’hui un environnement bien plus menaçant. On se demande s’il va y avoir une invasion imminente. Je pense que la probabilité est faible. Mais l’activité russe est telle que les Etats-Unis avec leurs alliés de l’OTAN réalisent qu’une défense renforcée est nécessaire.’‘

Les Etats-Unis doivent-ils jouer un rôle de premier plan en Europe ? Washington peine pour l’heure à définir une stratégie.

Heather Conley du Center for Strategic & International Studies : “Je crois que c’est parce que les Etats-Unis ont une relation si forte avec le Royaume-Uni et avec l’Union européenne, que nous pouvons jouer un rôle. Mais d’abord, nous devons décider quel est ce rôle, et nous devons voir si nos partenaires européens accueilleraient favorablement ce rôle.”

Ce sommet de l’OTAN est considéré par des experts comme l’un des plus importants de ces dernières années. L’attitude de Barack Obama sera scrutée à la loupe.

De notre correspondant à Washington, Stefan Grobe : “Washington a été plutôt réticent à parler des affaires européennes récemment, notamment après l’onde de choc provoquée par le vote du Brexit. A Varsovie, le président Obama se verra rappeler la fragilité de l’Europe, mais la mission d’un renforcement de l’engagement méricain tombera probablement entre les mains de son successeur.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article