DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rapport Chilcot : la réaction des familles

monde

Rapport Chilcot : la réaction des familles

Publicité

Le tant attendu rapport Chilcot a finalement été rendu public mercredi au Royaume-Uni. Commandé il y a sept ans, il fait la lumière sur les conditions de l’entrée en guerre du pays contre l’Irak en 2003. Ses conclusions sont très sévères.

Tout d’abord, les alternatives à la guerre n’avaient pas encore été épuisées. Saddam Hussein ne constituait pas une menace imminente. Les conséquences de l’invasion ont été sous-estimées, et le gouvernement britannique a échoué à atteindre ses objectifs. Les conclusions sont accablantes pour Tony Blair, dont la bonne foi n’est cependant pas mise en doute.

“Je demande juste avec humilité que le peuple britannique accepte que j’aie pris cette décision parce que je croyais que c‘était la bonne chose à faire, compte tenu des informations que j’avais et des menaces que je percevais”, a-t-il solennellement déclaré.

Mais Tony Blair a du sang sur les mains, pour les familles des soldats britanniques tombés en Irak. Elles ont prévu de se rencontrer après avoir lu ce long rapport, pour décider des démarches à entreprendre contre l’ancien Premier ministre.

“Tony Blair devrait être à La Haie pour crimes de guerre, d’autant plus avec ce rapport accablant”, estime Valerie O’Neill, la mère d’un soldat tué en Irak.

“Nous devons faire campagne pour qu’il ait des sanctions politiques. Il ne devrait pas être un personnage respecté qui se balade sur les plateaux de télévision comme il a pu le faire. Il est absolument fini politiquement”, juge Lindsey German de “Stop the war coalition”.

Pour le mouvement anti-guerre, Chilcot n’est pas une fin. Blair doit faire face à des poursuites

45 000 soldats britanniques ont été envoyés en Irak de 2003 à 2009. 179 ont perdu la vie.

Washington, Londres et leurs alliés avaient envahi l’Irak sans l’aval de l’ONU. Des centaines de milliers de Britanniques avaient manifesté contre cette intervention.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article