DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : une quarantaine de civils périssent au dernier jour d'une trêve de 72 heures

monde

Syrie : une quarantaine de civils périssent au dernier jour d'une trêve de 72 heures

Publicité

Nouvelle journée meurtrière en Syrie, au dernier jour d’une trêve de 72 heures, décrétée par le régime. Une vingtaine de civils ont péri dans des frappes contre une localité de la province d’Idleb, contrôlée notamment par le Front al-Nosra, qui était exclu, comme l‘État islamique, de ce cessez-le-feu temporaire. On ignore si ces raids ont été perpétrés par l’aviation syrienne ou russe.

Par ailleurs, plus au nord, à Alep, un quartier contrôlé par le régime a été la cible de roquettes tirées par des groupes rebelles. Là aussi, le bilan est lourd : au moins 18 civils tués, dont quatre enfants, et 120 blessés, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.

La veille, de violents combats avaient opposé les rebelles à l’armée syrienne, qui a réussi a couper la dernière route d’approvisionnement des insurgés vers Alep.

Cette trêve en trompe l‘œil qui devait prendre fin officiellement à minuit, coïncidait avec la fête de Aïd el-Fitr, qui marque la fin du mois de jeûne du ramadan.

À cette occasion, Damas a publié des images de Bachar al-Assad. Le président syrien et son épouse se sont rendus au domicile de soldats syriens, blessés durant la guerre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article