DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'UE constate les déficits publics espagnol et portugais

Le bureau de Bruxelles

L'UE constate les déficits publics espagnol et portugais

Publicité

Les ministres des Finances de l’Union européenne ouvrent la voie à une procédure de sanction contre l’Espagne et le Portugal. Madrid et Lisbonne n’ont pas respecté leurs engagements afin de corriger leurs déficits publics. Le ministre des Finances espagnol a immédiatement annoncé une augmentation de l’impôt sur les sociétés qui devrait rapporter 6 milliards d’euros. «  Ce qu’il faut faire c’est donner une impulsion positive », défend Luis de Guindos.
Pour sa part le gouvernement portugais assure ne pas avoir de plan B. Il estime que cette situation est le résultat des politiques menées par les autorités précédentes. Mais le ministre des Finances, Mário Centeno, espère bien convaincre les institutions. Il s’agit d’expliquer à la Commission européenne comment les mesures prises « peuvent remplir nos objectifs et nos engagements à l’avenir », explique-t-il.
Les deux pays ont désormais 10 jours pour présenter leurs arguments.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles