DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ankara : les stigmates de scènes de guerre dans certains quartiers

monde

Ankara : les stigmates de scènes de guerre dans certains quartiers

Publicité

Les stigmates d’une nuit d’affrontement étaient encore très visibles ce samedi à Ankara.
Une nuit au cours de laquelle on a assisté à des scènes inédites dans la capitale administrative de la Turquie.
Il y a eu ces milliers de citoyens turcs, qui, répondant à l’appel du président Erdogan, sont sortis pour barrer la route aux militaires putschistes, en opposant leur hostilité, leur défiance à ces hommes en arme désireux de renverser le pouvoir.
Peu avant minuit, vendredi soir, on pouvait aussi observer des avions de chasse survoler la ville à basse altitude.
Les tirs et autres explosions n’ont pas tardé à retenir, se prolongeant jusqu’au matin, surtout dans les quartiers abritant des bâtiments officiels, où des combats ont parfois opposé la police et l’armée.

Le Parlement et le palais présidentiel ont été bombardés.
Des avions de chasse F-16 ont quant à eux attaqué des chars des rebelles près de l’Assemblée nationale.

Le bâtiment qui abrite les renseignements généraux et l‘état major ont aussi été pris pour cible.

_ Avec AFP_

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article