DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

JO-2016 : l'exclusion d'athlètes russes, "discrimination pure" selon Poutine

monde

JO-2016 : l'exclusion d'athlètes russes, "discrimination pure" selon Poutine

Publicité

Des encouragements et des critiques. Un défilé militaire et les ors du Kremlin pour la sélection olympique russe qui s’apprête à s’envoler pour Rio. Malgré les révélations sur un système de dopage d’Etat et l’exclusion de certains athlètes russes des jeux Olympiques au Brésil, Vladimir Poutine ne décolère pas, il parle de décision “injuste” qui “dépasse l’entendement” et qui rendra moins “spectaculaire” la compétition.
Pour le président russe, qui dénonce une “tentative de transfert dans le sport des règles de la politique”, cette exclusion a en fait porté “un coup de poignard à l’ensemble du monde du sport”.

“Nous ne pouvons pas accepter la disqualification aveugle de nos athlètes qui ont un dossier absolument propre concernant le dopage. Nous ne pouvons pas et nous n’acceptons pas, ce qui est en fait, de la discrimination pure.”

Plus de cent sportifs russes sont déjà exclus des JO pour leur implication ou leur implication présumée dans des affaires de dopage, conformément à la demande du CIO.
Une dizaine de fédérations internationales doivent encore faire le tri pour déterminer ceux autorisés à concourir au Brésil.

Dimanche, le CIO a fixé trois critères pour déterminer les sportifs russes éligibles aux Jeux: ne pas avoir d’antécédent de dopage, ne pas apparaître dans le rapport McLaren qui a détaillé le 18 juillet les rouages du système de dopage d’Etat en Russie, et pouvoir présenter des résultats de contrôles antidopages crédibles, c’est-à-dire effectués hors de Russie.

Le gros des 279 sportifs russes toujours qualifiés pour le Brésil doit s’envoler jeudi à l’aube. Certains de leurs compatriotes sont déjà arrivés à Rio durant le week-end, pour s’acclimater.

avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article