DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une maternité bombardée en Syrie : deux morts

monde

Une maternité bombardée en Syrie : deux morts

Publicité

Une maternité a été bombardée au nord ouest de la Syrie dans une localité contrôlée par les opposants au président Bachar Al Assad. Selon l’ONG Save the Children, qui soutient l’hôpital, l’attaque a fait deux morts. D’après l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) un chef jihadiste a été tué.

La clinique se trouve à Kafar Takharim dans dans le nord-ouest de la province d’Idleb, une zone dominée par l’ex-Front al-Nosra. Plus d’un millier de femme étaient soignées. La maternité n’est “quasiment plus opérationnelle”, a affirmé l’OSDH.

“Nos partenaires nous ont dit que sept raids aériens avaient frappé la ville où se trouvent l’hôpital. Trois ont visé les alentours de l’hôpital, un a visé l’entrée” a expliqué le Dr. Abdulkarim Ekzayez, coordonnateur de l’ONG Save the Children. “Deux hommes qui attendaient devant l’hôpital pendant que leurs femmes accouchaient, ont été tués”.

L’ONG ne précise pas si le raid a été mené par les forces syriennes gouvernementales ou la Russie. Amnesty international a dénoncé un “possible crime de guerre” commis dans une “abjecte logique d’attaques illégales visant délibérément des établissements médicaux”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article