DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Libye : premières frappes américaines contre Daesh

monde

Libye : premières frappes américaines contre Daesh

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

C’est une première dans l’offensive des Etats-Unis contre Daesh en Libye.

Les forces américaines ont mené ce lundi leurs premières frappes aériennes contre des positions de l’Etat islamique à Syrte. Un raid mené à la demande du gouvernement d’union nationale (GNA), qui peine à reconquérir la ville, aux mains des djihadistes depuis plus d’un an.

Les premières frappes américaines contre des cibles précises de Daech ont eu lieu aujourd’hui, infligeant de lourdes pertes (aux djihadistes) à Syrte. Nos forces ont ainsi pu récupérer des postitions stratégiques importantes“, a déclaré Fayez al-Sarraj, le chef du GNA.

Les bombardements ont été confirmés par Washington qui a annoncé que les raids se poursuivraient, sans donner plus de précisions.

Ces frappes ont été autorisées par le Président, suivant les recommandations de notre Secrétaire de la Défense et de notre chef d’Etat-Major, a souligné Peter Cook, porte-parole du Pentagone. Ils poursuivent ainsi notre méthode de combat contre l’Etat islamique, qui consiste à travailler avec les partenaires locaux engagés.

Les forces pro-gouvernementales sont parvenues à pénétrer dans la ville de Syrte depuis le 9 juin dernier, mais subissent une forte résistance des soldats de Daesh sur le terrain. Ces derniers mènent notamment de nombreux attentats suicide.

Nous avons demandé l’appui à la communauté internationale, notamment celui des Etats Unis, mais nous souhaitons affirmer qu’il n’y aura aucune présence étrangère sur le sol libyen“, a encore déclaré lundi le chef du gouvernement libyen, rappelant que “toute aide doit être effectuée à la demande directe du GNA“.

La Maison Blanche a également assuré qu’un soldat américain ne participerait aux opérations terrestres en Libye et que sa lutte contre l’Etat islamique “se limitera aux frappes et au partage de renseignements“.

En juin 2015, Daesh s‘était emparé de Syrte à la faveur du chaos dans lequel est plongée la Libye depuis la chute du dictateur Mouammar Kadhafi, en août 2011. Depuis ce moment, le pays est livré aux milices armées et souffre de luttes de pouvoir qui ont favorisé la montée en puissance des djihadistes. Deux gouvernements se disputent le pouvoir, le GNA basé à Tripoli, et reconnu par la communauté internationale, et un cabinet parallèle installé dans l’est.

Syrte est considérée comme l’un des principaux bastions de l’organisation extrémiste en dehors de la Syrie et de l’Irak.

avec AFP

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article