DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Jeux et la Russie : Thomas Bach campe sur ses positions

Sport

Les Jeux et la Russie : Thomas Bach campe sur ses positions

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Thomas Bach se présente sur la défensive à l’ouverture de la 129e session du Comité international olympique.

Dans son discours prononcé à la cité des Arts de Rio, le président du CIO a justifié une nouvelle fois la décision d’autoriser certains Russes à participer aux Jeux malgré de forts soupçons de dopage.

“Nous ne pouvons pas soutenir la présomption d’innocence pour les athlètes russes. D’un autre côté, nous ne pouvons pas non plus enlever à un athlète le droit et l’opportunité qu’a tout être humain de prouver son innocence. Vous ne pouvez pas punir un être humain pour les fautes commises par son gouvernement s’il n’est pas impliqué. Nous mettons en oeuvre ces principes”.

Sur les 121 Russes bannis des Jeux par les Fédérations concernées, 30 ont fait appel auprès du Tribunal arbitral du sport.

Derniers en date : les sélectionnés en canoë-kayak et en aviron qui comme certains nageurs, lutteurs ou tous les haltérophiles dépêchés par Moscou contestent leur exclusion.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article