DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trump : "l'inquiétude grandit" chez les républicains

monde

Trump : "l'inquiétude grandit" chez les républicains

Publicité

Si Donald Trump agace de plus en plus les ténors de son parti, il n’en reste pas moins soutenu par la base de son électorat. Preuve en est, le candidat républicain à la Maison Blanche a reçu un soutien financier record en juillet de la part de petits donateurs.

Les responsables du parti eux n’hésitent plus à critiquer ouvertement le milliardaire quitte à se brouiller avec lui, à l’image de Paul Ryan, le président de la Chambre des représentants. Pour autant Trump a autorisé son colistier, Mike Pence à soutenir ce dernier. “Il (Mike) m’a appelé l’autre jour et m’a demandé “est-ce que ça te dérange que je soutienne Paul Ryan ?”, car il l’aime bien. Et c’est un homme bien Paul Ryan. Je lui ai dit Mike si tu l’aimes bien, vas-y je te soutiens à 100% et il l’a soutenu”.

Comme d’autres figures du parti, Paul Ryan a sévèrement critiqué Trump après ses propos déplacés sur les parents musulmans d’un militaire américain mort en Irak. La succession des polémiques met le parti dans une situation de plus en plus délicate.

Pour Karlyn Bowman, chercheuse à l’American Enterprise Institute, “il y a clairement une préoccupation grandissante autour de la candidature de Trump parmi les responsables du parti républicain. Jour après jour, il y a une nouvelle déclaration qui rend quelqu’un furieux. Il ne soutient pas les principaux candidats du parti. Et donc, l’inquiétude grandit”.

L‘épouse du candidat, Melania Trump, accumule elle aussi les polémiques ajoutant au malaise ambiant : faux diplômes, discours copié sur celui de Michelle Obama ou encore photos dénudées. Des médias américains accuse aussi l’ex-mannequin slovène d’avoir travaillé illégalement aux Etats-Unis en 1995.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article