DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rio : revente de tickets et fiesta

monde

Rio : revente de tickets et fiesta

Publicité

Au deuxième jour des JO de Rio, huit finales sont au programme et les spectateurs au rendez-vous. Le Parc Olympique, où se déroule l’essentiel des compétitions, a de nouveau vu affluer une foule de supporters. Mais certains ne sont pas là pour assister aux épreuves. Ils sont venus vendre leurs tickets, comme cette Brésilienne qui dit ne pas pouvoir se libérer le jour J.

“Quand vous les mettez à la revente sur le site officiel, si les tickets ne trouvent pas preneur en trois jours, au bout de ces trois jours ils gardent le ticket et vous n‘êtes pas remboursé. Alors nous essayons de les revendre sur place pour ne pas perdre l’argent”, explique-t-elle.

D’autres font bien évidemment de la revente de tickets un business même s’il est illégal. Mais il n’y a pas que le spectacle sportif. A plusieurs kilomètres de là, au pavillon des Pays-Bas en plein Rio, l’ambiance est à la fête. Les Néerlandais viennent y consommer des bières maison, la rythmique brésilienne en plus.

“Pour nous, c’est un petit bout de la maison au Brésil, l’occasion de parler un peu néerlandais parce que le reste de la journée on essaie de parler anglais mais personne ne nous comprend”, plaisante un jeune homme.

Des pavillons nationaux comme celui-ci, Rio en abrite une douzaine le temps de cette quinzaine olympique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article