DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Thaïlande : la junte tente de faire passer une nouvelle Constitution

monde

Thaïlande : la junte tente de faire passer une nouvelle Constitution

Publicité

Ce sera probablement la 20ème constitution de la Thaïlande, et une fois encore, ce sont les militaires qui l’ont voulue. La junte qui a pris le pouvoir en 2014 l’a soumise ce dimanche à un référendum. Des dizaines d’opposants à la nouvelle constitution ont été emprisonnés et tout débat interdit. Mais l’actuel Premier ministre y voit tout de même un grand exercice de démocratie.

“Venez voter, a déclaré Prayut Chan-O-Cha, c’est un jour important pour l’avenir du pays. Ne pensez pas que voter ou non, c’est la même chose. C’est votre devoir et c’est la démocratie, un processus reconnu au niveau international. J’appelle les citoyens à voter et à dépasser le record de participation.”

Moins libre de ses paroles, l’ancienne Première ministre, évincée il y a deux ans par le coup d’Etat, a appelé à voter contre mais sans pouvoir faire campagne.

“Je pense qu’aujourd’hui est un jour très important pour la Thaïlande parce que la démocratie consiste précisément à s’assurer que les gens comprennent le texte et qu’ils donnent leur opinion”, a expliqué à la presse Thaksin Shinawatra, s’exprimant en anglais.

Si cette nouvelle constitution inquiète les principaux partis politiques et les ONG, c’est notamment parce qu’elle prévoit que les généraux contrôlent la chambre haute du Parlement, même après le retour des élections. Des législatives sont prévues en 2017.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article