DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le bonheur de Farah et de Phelps, la frayeur de Lochte

monde

Le bonheur de Farah et de Phelps, la frayeur de Lochte

Publicité

A 33 ans, Mo Farah reste le Dieu du stade sur les longues distances. Le Britannique d’origine somalienne a conservé son titre olympique du 10.000 mètres en devançant le Kényan Paul Tanui. Une formalité ? Pas vraiment puisqu’il a chuté avant la mi-course à cause de son partenaire d’entraînement Galen Rupp. De quoi rendre sa victoire encore plus savoureuse…

J’ai été submergé par l‘émotion quand j’ai coupé la ligne d’arrivée parce que j’ai traversé beaucoup d‘épreuves cette année. À un moment donné, j’ai songé que la course était finie, mais j’ai pensé à ma fille. Je lui avais promis que j’allais obtenir une médaille, donc je n’allais pas la laisser tomber. Quand j’ai franchi la ligne, je ne pouvais pas croire que je l’avais fait. Je n’avais jamais ressenti cela auparavant.

Mo Farah espère maintenant réussir le même doublé qu‘à Londres il y a quatre ans quand il avait gagné le 10.000 et le 5.000 mètres.

C’est différent. C’est le rêve de chaque athlète de devenir champion olympique, alors le faire deux fois de suite c’est assez incroyable. Londres, c‘était fabuleux et cette fois, c’est encore mieux ! Mais c‘était dur.

Avant lui, seul le Finlandais Lasse Viren a signé un “double-double” sur les épreuves de demi-fond aux Jeux de 1972 et 1976. Que dire du nageur américain Michael Phelps qui a décroché dans la nuit de samedi à dimanche sa 28e médaille olympique et son 23e titre !

Je l’ai fait. Je ne pouvais pas être plus heureux de la manière de finir ma carrière. Il n’y a pas mieux que finir sur une médaille d’or, c’est certain.

C’est avec ses coéquipiers du relais 4 fois 100 mètres 4 nages que Michael Phelps, qui était déjà parti une première fois à la retraite en 2012, a donc achevé sa fabuleuse carrière.

Son éternel rival, Ryan Lochte, a vécu des Jeux beaucoup plus compliqués avec un seul titre à son actif et une belle frayeur dimanche matin. Avec trois autres nageurs américains, il sortait du Club France quand il a été braqué par des hommes armés se faisant passer pour des policiers. Il s’est fait dérober de l’argent et quelques effets personnels.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Auto-traduction

Prochain article