DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : prison à vie requise contre Gülen, la purge continue

monde

Turquie : prison à vie requise contre Gülen, la purge continue

Publicité

Le parquet turc a requis deux peines de prison à vie contre Fethullah Gülen, assorties d’une peine supplémentaire de 1 900 ans d’emprisonnement. Ankara accuse la bête noire du président Recep Erdogan, exilé aux Etats-Unis, d’avoir fomenté le putsch du 15 juillet dernier en inflitrant les institutions turques et les services de renseignement.

“Gülen va rentrer en Turquie et il rendra des comptes, a affirmé mardi le Premier ministre turc Binali Yildirim devant le parlement turc. Ceux qui sont responsables d’avoir fait couler le sang de nos martyrs rendront des comptes.” Il a semblé faire machine arrière sur le rétablissement de la peine de mort dans le pays, déclarant qu’“une personne ne meurt qu’une seule fois lorsqu’elle est exécutée. Il existe des façons de vivre qui ressemblent davantage à la mort pour ces gens. Ce sera un procès juste et impartial”.

Au même moment, les autorités poursuivaient leur purge, en ciblant cette fois des sociétés soupçonnées d‘être liées au mouvement du prédicateur Gülen. Plus de 80 personnes ont été placées en détention à Istanbul, les entreprises concernées pourraient être nationalisées.

La veille, 240 employés des tribunaux de la mégalopole ont également été arrêtés. Des dizaines de milliers de fonctionnaires ont été renvoyés ou suspendus en moins d’un mois.

Le vice-président américain Joe Biden doit se rendre le 24 août en Turquie. Le gouvernement turc compte bien obtenir l’extradition de Fethullah Gülen, installé en Pennsylvanie depuis 1999.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article