DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un Allemand jugé à Francfort pour des crimes de guerre en Syrie

monde

Un Allemand jugé à Francfort pour des crimes de guerre en Syrie

Publicité

Le procès très symbolique d’un djihadiste allemand s’est ouvert ce lundi à Francfort. Abdelkarim E, 30 ans, est poursuivi pour appartenance à un groupe terroriste et des crimes de guerre commis en Syrie.

Né au Maroc, l’homme aurait combattu six mois en Syrie avec le groupe État islamique. Il a été arrêté en Turquie en février 2014, puis déporté en Allemagne un an plus tard, où il est depuis emprisonné.

“Il a intégré les unités de combats de Daech”, a expliqué la procureure fédérale Carola Bitter. “Il est en plus de cela accusé d’avoir commis des crimes de guerre. Il y a des preuves concrètes que des combattants ont mutilé le corps d’un soldat de l’opposition. Il lui ont coupé les oreilles et le nez. L’accusé a filmé cet événement avec son téléphone portable en faisant des commentaires injurieux”.

L’accusé risque jusqu‘à dix ans de prison. La défense tentera de contourner les lois allemandes et internationales.

Pour l’avocat de la défense Oliver Gorski, “Nous entrons un dans un nouveau territoire légal dans le code des crimes contre les lois internationales. Il n’y a pas eu beaucoup de procès criminels sur cette question en Allemagne. Selon l’avis de la défense, la profanation d’un corps en Syrie n’est pas criminelle”.

La petite amie de l’accusé a été arrêtée en Turquie en possession d’une bombe artisanale. Elle sera jugée au cours d’un autre procès.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article