DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zone euro : activité stable malgré le Brexit

Vous lisez:

Zone euro : activité stable malgré le Brexit

Zone euro : activité stable malgré le Brexit
Taille du texte Aa Aa

Le choc du Brexit n’a pas affecté les économies de la zone euro en août. L’activité du secteur privé y est restée stable selon l‘étude Markit qui la mesure auprès des directeurs d’achat. Si l’indice du secteur manufacturier a un peu reculé à 51,8, celui des services a progressé plus que prévu, à 53,1. Tous deux restent donc en phase d’expansion.

Pour Jeremy Cook, chef économiste chez World First, “s’il doit y avoir un impact différé du Brexit, il y a de fortes chances qu’il se manifeste d’abord sur le plan politique en zone euro à la faveur des échéances de l’année à venir, que ce soit les élections italiennes, néerlandaises, françaises ou les élections allemandes à la fin de l’an prochain. C’est alors qu’on commencera à assister à une chute des dépenses d’investissements, de la confiance des consommateurs et des dépenses en capital des entreprises.

En attendant, la France a renoué en août avec des niveaux d’activité inédits depuis les attentats de novembre grâce au dynamisme de son secteur des services.

S'il doit y avoir un impact différé du Brexit, il y a de fortes chances qu'il se manifeste d'abord sur le plan politique en zone euro à la faveur des échéances de l'année à venir.

L’Allemagne, première économie de la zone euro, affiche sa moins bonne performance en 15 mois dans ce domaine, mais fait toutefois mieux que la moyenne du bloc.