DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : Ankara soutient l'opération anti-EI à Jarablos

monde

Syrie : Ankara soutient l'opération anti-EI à Jarablos

Publicité

En Turquie, la police a commencé mardi l‘évacuation partielle de Karkamis, à la frontière syrienne. Les habitants de la petite ville-frontière ont reçu l’ordre de se mettre à l’abri après avoir été visés par deux tirs de mortiers, sans faire de blessés. L’attaque est attribuée au groupe Etat islamique, en riposte aux bombardements turcs sur les positions djihadistes de l’autre côté de la frontière. Karkamis se situe à quelques pas seulement de Jarablos, le dernier point de passage contrôlé par l’EI à la frontière turco-syrienne.

La Turquie s’est dit prête à soutenir une opération pour chasser l’organisation de la ville.“Nous apporterons toutes formes de soutien aussi bien à l’opération lancée depuis Afrin vers l’est, que celle qui sera lancée à Jarablos, a affirmé le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu. Cela est primordial pour notre sécurité et pour la stabilité de la région, il est important qu’on la nettoie des organisations terroristes.”

Des centaines de rebelles syriens préparent effectivement une attaque pour reprendre Jarablos. En les soutenant, Ankara espère ainsi empêcher les soldats kurdes, qui combattent eux aussi l’EI, de s’emparer de la ville. Le gouvernement turc craint que les succès des milices kurdes en Syrie, qu’il considère comme terroristes, n’attisent les velléités d’indépendance du peuple kurde en Turquie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article