DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dilma Roussef se bat jusqu'au bout face au Sénat

monde

Dilma Roussef se bat jusqu'au bout face au Sénat

Publicité

La présidente du Brésil a comparu pendant plus de douze heures devant les sénateurs qui devront se prononcer pour ou contre sa destitution. Un vote des deux tiers est nécessaire pour l‘écarter du pouvoir.

L’ancien président Lula da Silva et le chanteur Chico Buarque sont venus soutenir Dilma Roussef qui est accusée d’avoir camouflé l’ampleur du déficit public et engagé des dépenses sans l’aval du Parlement.

Dilma Roussef a essayé de convaincre qu’elle n’avait commis aucun “crime de responsabilité”.

“La constitution est claire” a-t-elle dit. “Elle établit que pour commencer une procédure de destitution, il faut la présence d’un crime. S’il n’y a pas de crime, cette procédure de destitution d’une personne innocente est un coup d‘État.”

Des manifestations contre la destitution de Dilma Roussef ont eu lieu à Brasilia, Rio et Sao Paulo où des échauffourrées ont éclaté avec les forces de l’ordre.

Selon les sondages, la popularité de Dilma Roussef stagne à 13 %.

La presse brésilienne prédit que le vote des sénateurs devrait, sauf surprise, mettre un terme à son mandat.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article