DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hollande évoque les ''risques d'embrasement général'' en Syrie

monde

Hollande évoque les ''risques d'embrasement général'' en Syrie

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Comme chaque année, François Hollande recevait ce mardi à l‘Élysée les ambassadeurs français. Le président de la République a longuement évoqué les principaux enjeux sécuritaires du moment, à commencer par la menace terroriste qui demeure élevée dans l’Hexagone. Pour François Hollande, la lutte contre le terrorisme est indissociable du conflit en Syrie. Il appelle à l’arrêt des combats, notamment à Alep.

“Il n’y aura pas de luttes victorieuses contre le terrorisme que si les crises qui lui fournissent un terreau trouvent leur dénouement. Tel n’est pas le cas aujourd’hui. (…) Il est donc plus que temps de faire cesser ce carnage et la France appelle ici immédiatement à la trêve”

François Hollande a par ailleurs déploré les opérations de la Turquie contre les Kurdes de Syrie, rappelant que ces derniers étaient en première en ligne dans la lutte contre le groupe Etat islamique. Pour le président français, les actions d’Ankara peuvent avoir de graves conséquences :

“Ces interventions multiples, contradictoires portent des risques d’embrasement général. Aussi, l’urgence absolue c’est l’arrêt des combats et le retour à la négociation”.

Autre conflit évoqué, celui dans l’est de l’Ukraine, où la situation, sur le terrain, s’est détériorée ces derniers mois. François Hollande et Angela Merkel se sont entretenus en août avec le président russe Vladimir Poutine et son homologue ukrainien Petro Porochenko.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article