DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : la tentative d'attentat était « téléguidée » depuis la Syrie

monde

France : la tentative d'attentat était « téléguidée » depuis la Syrie

Publicité

En France, les trois femmes qui prévoyaient de perpétrer un attentat à Paris avaient prêté allégeance au groupe État islamique. Elles ont été arrêtées hier soir par la police près de Paris.

La plus jeune, Inès M, n’a que 19 ans. Elle a été blessée par balles après avoir poignardé un policier à l‘épaule et elle n’a fait aucun mystère quant à ses motivations, comme l’a expliqué le procureur de Paris François Molins : « Je vous précise que dans le sac à main d’Inès M., les enquêteurs ont pu découvrir un document manuscrit dans lequel elle fait allégeance à l‘État Islamique et à son calife Abou Bakr al-Baghdadi, dans lequel elle indique, je cite ses propres termes : “Répondant à l’appel de Al-Adnani, je vous attaque dans vos terres, afin de marquer vos esprits et de vous terroriser”.»

François Molins affirme que la tentative d’attentat a été « téléguidée par des individus se trouvant en Syrie ». Des investigations menées dans un temps record ont permis de remonter la piste des trois femmes depuis la découverte dimanche d’un véhicule rempli de bouteilles de gaz abandonné près de Notre-Dame de Paris, une zone très touristique de la capitale française.

Les trois femmes ne sont pas parvenues à mettre le véhicule en feu. Elles avaient comme projet d’attaquer la gare de Lyon à Paris, de même que celle de Boussy Saint-Antoine, la ville de leur arrestation. Dès hier les services français de renseignement craignaient un attentat dans une gare de la région parisienne et le dispositif de sécurité a été renforcé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article