DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Hongrie refuse toujours la répartition des migrants en Europe

monde

La Hongrie refuse toujours la répartition des migrants en Europe

Publicité

Cela fait 1 an maintenant, que la frontière entre la Hongrie et la Serbie, est clôturée, sur 164 km de long.

Pour l’occasion, des ONG ont organisé ce rassemblement
devant la gare de Keleti à Budapest, un lieu très symbolique de la crise migratoire l’an dernier en Hongrie .

Amnesty International appele les autorités du pays, à aider ceux qui fuient la guerre.

Aliz Pocsuvalszki, activiste de l’ONG MigSzol: “De façon méprisable, le gouvernement utilise le thème de la migration pour sa propagande et pour gagner des électeurs, malgré le fait que récemment, les demandeurs d’asile sont de moins en moins nombreux à pouvoir rentrer dans le pays.”

Le pays organisera le 2 octobre un référendum sur l’acceptation ou non du plan européen de répartition des réfugiés dans les pays membres.

Le premier ministre conservateur, Viktor Orban, refuse que 160.000 demandeurs d’asile soient répartis en Europe. Pour Budapest, ces quotas obligatoires violeraient la souveraineté nationale. La Hongrie a porté plainte en décembre devant la justice européenne dans l’espoir de se dégager de cette obligation.

Andrea Hajagos – Euronews: “A 2 semaines environ du référendum la plupart des sondages montrent des incertitudes sur la validité du vote, avec un nombre suffisant de votants. Mais une chose semble sûre: la plupart des personnes susceptibles de voter voteraient pour le rejet de ce plan européen, comme le souhaite le gouvernement.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article