DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Clash" : huis clos dans un fourgon de la police égyptienne


cinema

"Clash" : huis clos dans un fourgon de la police égyptienne

En partenariat avec

Couronné de succès à Cannes où il avait ouvert la section “un certain regard”, “Clash” a été choisi par l‘Égypte pour la représenter aux Oscars. Un film qui nous embarque au Caire pendant le sanglant été 2013, pour un voyage suffocant dans un fourgon de police, où sont enfermés des hommes, des femmes et des enfants aux convictions politiques et religieuses variées.

Si vous êtes claustrophobe, on ne vous recommande pas d’aller voir “Clash”. Tourné à huis clos entre les murs d’un véhicule blindé, le film est assuré de vous tenir en haleine.

Les acteurs livrent une prestation de haut vol, malgré ce que le réalisateur lui-même qualifie de conditions de tournage difficiles : dans un espace ultra-confiné et un laps de temps de moins d’un mois. On en dira autant du directeur de la photographie Ahmed Gabr, plongé seul dans le camion avec les comédiens, il est parvenu à proposer une expérience cinématographique unique.

Malgré son ambiance inquiétante, le cinéaste Mohamed Diab décrit “Clash” comme un film sur l’humanité et la cohabitation. On espère qu’il vous plaira autant qu’il nous a plu.

Voici notre critique du film

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

"La fille du train" : la face sombre d'Emily Blunt