DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Darfour : les civils visés par des attaques chimiques selon Amnesty


Soudan

Darfour : les civils visés par des attaques chimiques selon Amnesty

Des attaques chimiques ont visé des populations civiles au Darfour, selon Amnesty International qui accuse les forces gouvernementales soudanaises. Dans un rapport, accompagné notamment de photos d’enfants gravement touchés, l’ONG accuse l’armée d’avoir mené une trentaine d’attaques chimiques entre janvier et septembre.

Le Darfour est le théâtre d’un conflit sanglant depuis 2003, mais pour Tirana Hassan, d’Amnesty, le monde a cessé de s’en préoccuper : “Les abus qui ont été commis par le gouvernement soudanais sur la population civile sont aussi graves qu’au début de la guerre. Nous avons besoin de l’engagement international qu’une telle crise requiert.”

Selon Amnesty, entre 200 et 250 personnes, dont beaucoup d’enfants, ont pu mourir d’une exposition aux agents chimiques. L’ONG accuse également l’armée soudanaise d’avoir procédé à des bombardements sur des zones civiles. Khartoum a rejeté de telles allégations.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Charlie Hebdo : réouverture de l'imprimerie où périrent les frères Kouachi