DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les astronautes de la mission Proxima à l'entraînement

Vous lisez:

Les astronautes de la mission Proxima à l'entraînement

Taille du texte Aa Aa

Quoi de mieux qu’une plongée pour éprouver ou retrouver les sensations de l’apesanteur.

Quoi de mieux qu’une plongée pour éprouver ou retrouver les sensations de l’apesanteur. Bien équilibré, avec une flottabilité nulle, l’apprenti astronaute se retrouve comme dans l’espace. D’où les séances d’entraînement comme ici dans les locaux de la Nasa à Houston de Thomas Pesquet, astronaute français de l’agence spatiale européenne : “C’est physiquement difficile, c’est la partie la plus exigeante de la formation. C’est aussi l’une des plus réaliste. Quand vous vous retrouvez dans une piscine pendant six heures c’est fatigant mais en même temps vous avez vraiment l’impression d‘être dans l’ISS, Vous regardez autour de vous et vous êtes entouré par des structures, parfois vous êtes désorienté et c’est ce qui se passe dans l’espace, c’est comme un labyrinthe technologique en 3D, un dédale de technologie.”

Thomas Pesquet se prépare à une mission de six mois à bord de l’ISS, la station spatiale internationale. Cela fait sept ans qu’il s’entraîne.

A Houston il a été rejoint par un vétéran de l’espace, l’Italien Paolo Nespoli qui, à 59 ans, a déjà réalisé deux vols dans l’espace et qui va participer l’an prochain à une autre mission spatiale : “J’arrive à la fin de la carrière et je vais pouvoir effectuer un dernier vol et j’ai dû me remettre au travail, mais aussi partager avec les autres le savoir que j’ai acquis au cours de ces années.”

Les prochaines vols seront les neuvième et dixième missions de longue durée à bord de l’ISS.
La mission Proxima doit se dérouler du 15 novembre 2016 à mai 2017.