Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'État français au secours d'Alstom

Access to the comments Discussion
Par Euronews
L'État français au secours d'Alstom

<p>Une pluie de commande d’un montant total de 700 millions d’euros a été passée par la France à l’entreprise Alstom, afin de maintenir l’activité de son usine de Belfort.</p> <p>L‘État a commandé l’achat direct de quinze <span class="caps">TGV</span> pour 450 millions d’euros, et a mis la <span class="caps">SNCF</span> à contribution : aux six <span class="caps">TGV</span> déjà évoqués pour la ligne Lyon-Turin, le transporteur a ajouté vingt locomotives dépanneuses. </p> <p>Les quinze <span class="caps">TGV</span> seront utilisés sur des lignes intercités (Montpellier-Perpignan et Bordeaux-Marseille), qui sont appelées à devenir des lignes à grande vitesse (<span class="caps">LGV</span>). </p> <p>Accusé à gauche comme à droite de “bricolage” et de “bidouillage” préélectoral ainsi que d’avoir violé les traités européens interdisant la préférence nationale, le Premier ministre Français Manuel Valls a défendu une décision “stratégique” devant les députés ce mardi. </p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Grâce à la mobilisation de l'État et à l'engagement de tous, le site d'Alstom de Belfort est sauvé ! <a href="https://twitter.com/hashtag/Fiersdenotreindustrie?src=hash">#Fiersdenotreindustrie</a></p>— Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/783254081083207680">4 octobre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>En retour Alstom s’engage à investir 40 millions d’euros dans l’usine de Belfort, pour développer un nouveau modèle de locomotive hybride ou diesel, moderniser les ateliers de maintenance et diversifier les activités du site.</p> <blockquote class="twitter-video" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Ce plan bricolé à la hâte n'est pas à la hauteur du défi que représente le sauvetage véritable de notre industrie ferroviaire <a href="https://twitter.com/hashtag/Alstom?src=hash">#Alstom</a> <a href="https://t.co/MJFhJaZTOq">pic.twitter.com/MJFhJaZTOq</a></p>— Nicolas Sarkozy (@NicolasSarkozy) <a href="https://twitter.com/NicolasSarkozy/status/783270498562088960">4 octobre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>.