DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La liste des Républicains qui désavouent Trump s'allonge, mais le remplacer ne semble pas être une option


Etats-Unis

La liste des Républicains qui désavouent Trump s'allonge, mais le remplacer ne semble pas être une option

Pas de jets de tomates ni d’invectives… A sa première apparition publique depuis le scandale de la vidéo, Donald Trump a plutôt été acclamé par une foule de partisans enthousiastes. Pour autant, la liste des républicains qui lui tournent le dos ne cesse de s’allonger.

Parmi eux, l’ancien candidat à la Maison-Blanche JohnMcCain. “Cindy et moi ne voterons pas pour lui”, at-t-il tweeté alors que le candidat républicain s’apprête à affronter Hillary Clinton lors d’un deuxième débat cette nuit.

L’ancienne secrétaire d’Etat Condoleeza Rice n’a pas plus apprécié la vidéo dans laquelle Donald Trump se vante de façon graveleuse de ses méthodes pour arriver à ses fins avec les femmes. “Assez !”, écrit Rice. Il “ne doit pas devenir président”.

Tout aussi indigné, le Républicain Paul Ryan, président de la Chambre des représentants, a, lui, été hué lorsqu’il a critiqué Trump lors d’un meeting dans le Wisconsin.

Quant à Mitt Romney, candidat malheureux en 2012, il se dit ici offensé et consterné par ce qu’a dit et fait Trump. Je pense que c’est dégradant pour nos femmes, nos filles, nos petites-filles et les générations futures”, conclut-il.

Mais à moins d’un mois de l‘élection présidentielle aux Etats-Unis, pour le camp républicain, il semble difficile d‘évincer le candidat investi pour le remplacer éventuellement par son colistier Mike Pence. C’est seulement possible en cas de désistement ou de décès et Donald Trump a réitéré sa volonté farouche de mener sa campagne jusqu’au bout.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelle attaque meurtrière à Jérusalem