DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Arrestation à Leipzig : la police sur la piste de l'Etat islamique


Allemagne

Arrestation à Leipzig : la police sur la piste de l'Etat islamique

Un réfugié syrien de 23 ans a été arrêté à Leipzig en Allemagne, suspecté de préparer un attentat sur le sol allemand. La police était à ses trousses depuis deux jours, et c’est finalement deux Syriens à qui il avait demandé de l’héberger qui ont alerté les autorités.

Les enquêteurs évoquent des préparatifs qui font penser aux attentats de Paris et Bruxelles.

“La manière de procéder et le comportement indiquent pour l’instant un contexte faisant penser à l’Etat islamique. D’après nos informations, Al-Bakr cherchait sur internet comment fabriquer un engin explosif et il s‘était déjà procuré les matériaux pour cela. Nous considérons que l’engin explosif, probablement une veste, était sur le point d‘être achevée, ou l‘était déjà”, a déclaré Jörg Michaelis, le chef de la police criminelle de Saxe.

Jaber Al-Bakr est originaire de Damas. Il entré sur le territoire allemand en février 2015, et a obtenu peu de temps après le statut de réfugié.

Dans son appartement, la police a retrouvé environ 500 grammes de TATP, une substance explosive utilisée par les jihadistes de l’Etat islamique.

Les Syriens qui ont permis son arrestation sont érigés en héros.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Nobel d'économie à Oliver Hart et Bengt Holmström