DERNIERE MINUTE

La foule dispersée pour l'anniversaire de l'attentat d'Ankara

A Ankara, la police turque repousse une foule venue manifester sa colère, un an après les attentats sanglants dans la capitale.

Vous lisez:

La foule dispersée pour l'anniversaire de l'attentat d'Ankara

Taille du texte Aa Aa

C’est le pire attentat qu’a connu la Turquie dans son histoire moderne. C‘était le 10 octobre, 103 morts à la gare d’Ankara. Un an après, une foule en colère a tenté de s’approcher des lieux du massacre. Les manifestants, tenus à distance, crient “Etat assassin”.
Il y a des proches des victimes, qui constatent que du côté de l’enquête, aucune avancée n’a eu lieu en 12 mois. Alors que depuis le coup d’Etat du 15 juillet, les arrestations pleuvent.

Le gouverneur d’Ankara a beau condamner le terrorisme, les autorités pointer du doigt l’Etat islamique, ces Turcs n’y croient plus. Pour eux, l’Etat est derrière cet attentat.

Quelques familles ont été autorisées à s’approcher du mémorial. Là où leurs proches ont péri dans l’explosion de deux bombes actionnées par des kamikazes, lors de la manifestation de sympathisants de la cause kurde. ils demandaient l’arrêt de la guerre dans le sud-est de la Turquie.
Une région où ce dimanche encore 18 personnes, 10 militaires et 8 civils, ont été tuées dans une attaque attribuée au PKK.