DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ken Loach déplore les effets du Brexit sur la production britannique


cinema

Ken Loach déplore les effets du Brexit sur la production britannique

En partenariat avec

Cela fait dix ans que le Prix Lux Film existe. Sa mission : “développer le cinéma européen auprès des européens”. A cette occasion le réalisateur britannique Ken Loach était invité à Bruxelles devant la Commission du Parlement européen
de la culture et de l‘éducation.

Le réalisateur primé à Cannes pour son film “Moi, Daniel Blake” s’est bien sûr exprimé sur la sortie de son pays de l’Union européenne : “Je pense que la sortie de l’Europe de la Grande-Bretagne va affaiblir sa contribution au cinéma européen parce que les institutions mises en place par l’Europe pour le cinéma sont bonnes mais ne vont déjà pas assez loin. Mais ce qu’ils font c’est bien comme le programme Média, comme Eurimages etc. Mais la Grande-Bretagne en dehors du fond Média par exemple va affaiblir nos relations avec l’Europe, cela va contraindre les traités de coproduction parce que si la libre circulation des personnes n’est plus possible alors on va avoir un gros travail de bureaucratie, cela va affaiblir notre connexion avec l’Europe.”

“Moi, Daniel Blake” un film qui donne la parole à ceux qui ne l’ont pas sortira en France le 26 octobre.

Ken LOACH : “Le conseil que je donnerais aux politiciens européens, c’est de changer leur idée du marché libre. Le marché libre cela ne veut pas dire la liberté d’une exploitation tyrannique, ce que l’on a négocié d’ailleurs avec le cinéma américain. Hollywood ne veut pas de partenaires, ils veulent des domestiques, ils veulent des gens qui soient soumis à ce qu’ils veulent leur donner. Nous avons besoin d’un véritable partenariat et cela veut dire qu’il faut changer la propriété des cinémas et la programmation des cinémas. Qu’elle soit faite par des gens qui aiment le cinéma et non pas des gens qui aiment les fast food.”

Autre initiative liée aux 10 ans du Prix Lux Film la projection simultanée dans 28 cinémas en Europe et dans les 24 langues officielles de l’Union du film “Mustang” de Gamze Erguven. Un film qui avait reçu ce prix l’an dernier.

Le prochain Lux Prize sera remis en novembre.

En voici la sélection officielle.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Golden Life, la série TV qui fait vibrer la Hongrie