Syrie : négociations sans illusion à Lausanne

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Syrie : négociations sans illusion à Lausanne

<p>Après quinze jour d’escalade verbale liée au conflit syrien, les Etats-Unis et la Russie se retrouvent samedi à Lausanne pour tenter de relancer des pourparlers de paix au Proche-Orient. </p> <p>Vendredi soir, Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères est arrivé le premier à l’hôtel Beaurivage. Lavrov a fait le déplacement mais il a d’ores et déjà déclaré qu’il ne s’attendait à rien de concret.</p> <p>Les Européens, qui n’ont pas été conviés devront attendre que Washington les débriefe car seuls les pays arabes, l’Iran et la Turquie participeront aux discussions.</p> <p>Le chef de la diplomatie russe doit rencontrer dans la journée John Kerry, le secrétaire d’Etat de Barack Obama qui arrive en Suisse passablement affaiblit par la proximité des élections américaines.</p> <p><a href="http://abonnes.lemonde.fr/syrie/article/2016/10/14/reprise-sans-illusion-des-pourparlers-russo-americains-sur-la-syrie_5013579_1618247.html?xtmc=lausanne&xtcr=1">Une réunion sans illusion</a> alors que sur le terrain <a href="http://fr.euronews.com/2016/10/14/syrie-les-massacres-continuent-avant-une-reunion-a-lausanne">les bombardements continuent</a>. Jeudi dans un entretien donné à la presse russe, Bachar el-Assad a déclaré que le nettoyage sanglant d’Alep allait se poursuivre, avec la bénédiction de Moscou.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Alep bombardée avant la réunion de Lausanne <a href="https://t.co/GNJV0xxb4i">https://t.co/GNJV0xxb4i</a> <a href="https://t.co/6IuXVS7U24">pic.twitter.com/6IuXVS7U24</a></p>— Radio-Canada Info (@RadioCanadaInfo) <a href="https://twitter.com/RadioCanadaInfo/status/787066969656815616">14 octobre 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Depuis le lancement de la contre-offensive sur Alep-est par les forces syriennes, au moins 370 civils ont péri dont 68 enfants, mais aussi des femmes, des blessés et leurs médecins.</p> <p><em>Avec Agences</em></p>