DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Du Diwali festival au Desert trip festival


Cult

Du Diwali festival au Desert trip festival

En partenariat avec

Diwali est un des principaux festival d’hindouisme. Il se passe à Londres à Trafalgar Square, un festival qui symbolise la victoire de la lumière sur les ténèbres, du bien sur le mal.

Le tout en présence du nouveau maire de Londres Sadiq Khan : “Il y a des gens qui veulent diviser nos communautés, qui veulent dresser les Hindous contre les Sikhs; les musulmans contre les chrétiens, les juifs contre les jaïns. Va-t-on les laisser faire ? Vous savez je crois que la diversité est une force.”

Les Britanniques originaires d’Inde représentent plus de 6% de la population de la capitale britannique.

“Pour nous, explique cette partipante, c’est la plus grande plateforme, on peut se rencontrer, devenir une grande unité et profiter de la plus grande célébration de l’année.”

“Cela me donne l’impression, indique un autre, d‘être près de chez moi, comme de nombreux Indiens ici. Beaucoup de monde apprécient notre culture et pas uniquement des Indiens, des Londoniens, des Espagnols, des gens de partout. C’est une vitrine pour la culture indienne.”

Après Londres direction la Californie et le Desert trip festival où s’est produit un certain Paul McCartney toujours dans son “Hard Day’s Night”.
Et pour les Stones (décidément quelle affiche !), il faut toujours “dégager de leur nuage”.

Une belle opération que ce festival qui a les mêmes organisateurs que Coachella (les mauvaises langues disent même que c’est Oldchella) en raison de la moyenne d‘âge (sur scène ou dans le public). Un public qui devait débourser entre 200 et 1600 dollars pour trois jours de rock.

Le choix de la rédaction

Prochain article

Cult

Louise Bourgeois au Louisiana