DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Alep: la trêve "humanitaire" mal engagée


Syrie

Alep: la trêve "humanitaire" mal engagée

La trêve humanitaire décrétée par Moscou est entrée en vigueur ce jeudi à Alep-Est.
Durant trois jours, un cessez-le-feu de 11 heures permettra l‘évacuation des civils, des malades et des blessés via huit couloirs humanitaires mis en place. Deux autres couloirs, également ouverts aux civils, doivent permettre le retrait des rebelles armés qui le souhaitent.

Selon les premières constatations, aucun habitant des quartiers rebelles n’a pour l’instant emprunté ces couloirs.
Des affrontements et des tirs incessants, d’artillerie et d’arme automatique, notamment dans le couloir proche du quartier de Boustane al-Qasr, sont rapportés.

Les Nations Unies espèrent pouvoir évacuer les premiers blessés de l’est d’Alep dès vendredi mais regrettent que l’acheminement de nourritures et de médicaments dans l’est de la ville ne soit pas planifié.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

ExoMars: mission presque accomplie