DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Thaïlande : la junte invite Google à traquer les crimes de lèse-majesté


Thaïlande

Thaïlande : la junte invite Google à traquer les crimes de lèse-majesté

En Thaïlande, dix jours après la mort du roi Bhumibol, tout ce qui touche à la monarchie est plus que jamais sensible. La junte au pouvoir a ainsi rencontré des représentants de Google. Objectif : améliorer la traque sur internet des crimes de lèse-majesté. Le géant américain n’y a pas vu pas d’objection promettant d’aider le gouvernement à débusquer les contenus jugés illégaux, notamment sur YouTube.

Un pouvoir militaire ultra-royaliste est à la tête du pays depuis le coup d’Etat de mai 2014. La mort du souverain a entrainé un durcissement de la surveillance du web. Dans la rue, chacun se doit aussi d’afficher sa peine. Les Thaïlandais ont été invités à s’habiller de noir pendant au moins 30 jours, une période portée à une année pour les fonctionnaires. Ce samedi, des dizaines de milliers de personnes ont convergé à Bangkok vers le grand palais pour chanter l’hymne royal.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Irak : 6ème jour d'offensive sur Mossoul