DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Animaux en voie de disparition : le cri d'alarme de WWF


monde

Animaux en voie de disparition : le cri d'alarme de WWF

Les animaux que nous connaissons aujourd’hui seront ils relégués aux pages des livres d’histoires naturelles dans quelques années ?

WWF tire la sonnette d’alarme. Dans le monde, les populations de mammifères, poissons, oiseaux, amphibiens et reptiles se sont effondrées de 58% en 42 ans et ce n’est pas près de s’arrêter si nous ne faisons rien.

La menace la plus fréquemment subie est la perte ou la dégradation de l’habitat de ces espèces.

“Nous connaissons les raisons de la dégradation de l’environnement. La pollution, la surconsommation, la destruction de l’habitat, l’utilisation excessive de l’eau, la surpêche. Et tout cela s’est aggravé avec les changements climatiques”, explique Trevor Hutchings, de WWF.

“C’est important de savoir que ce ne sont pas des espèces perdues, ou même des populations perdues, elles sont en declin et l’on peut inverser la tendance. Nous avons une chance, si l’on met les bonnes choses en place, nous pouvons faire la différence et commencer à inverser ces tendances”, ajoute Louise Mcrae, auteur du rapport Planète vivante 2016.

Pour mesurer l‘évolution de ces espèces le WWF, a étudié 14.152 populations appartenant à 3.706 espèces vertébrées.

Les plus touchés sont les animaux d’eau douce, dont les effectifs sont en chute libre : moins 81% en moyenne entre 1970 et 2012, victimes de la surexploitation ainsi que de la perte et de la dégradation de leur habitat. Les effectifs des espèces terrestres ont eux dégringolé de 38%. Et les populations des milieux marins ont elles chuté de 36%. Des chiffres qui font réfléchir…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Migrants: nombre de morts record en 2016