DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ecole syrienne bombardée : Ban-ki Moon exige une "enquête immédiate"


Syrie

Ecole syrienne bombardée : Ban-ki Moon exige une "enquête immédiate"

Au lendemain des frappes aériennes contre une école en Syrie, dans la province d’Idleb, la communauté international s’indigne et demande des comptes. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon exige une “enquête immédiate et impartiale”. L’ex-Premier ministre britannique et envoyé spécial de l’ONU pour l‘éducation Gordon Brown réclame une enquête de la Cour pénale internationale pour “crime de guerre”.
Pour la Maison Blanche, comme pour la France, le gouvernement syrien et la Russie sont responsables.

“Qui est responsable? En tout cas c’est pas l’opposition qui est responsable parce que pour bombarder il faut des avions. C’est soit les Syriens, le régime syrien, le régime de bachar el Assad soit les Russes”, a déclaré jeudi Jean-Marc Ayrault.

22 enfants et six enseignants ont été tués dans ces bombardements selon l’Unicef. La Russie nie toute implication dans ce drame. La porte-parole de la diplomatie russe parle de “mensonge”, “la Russie n’a rien à voir avec cette terrible tragédie” affirme-t-elle. Le ministère russe de la Défense affirme aussi qu’ “aucun avion russe n’opérait dans cette zone le mercredi 26 octobre”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Déploiement de l'Otan à la frontière russe : Moscou furieux