Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Turquie : Martin Schultz dénonce les arrestations de journalistes de Cumhuriyet

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Turquie : Martin Schultz dénonce les arrestations de journalistes de Cumhuriyet

<p>Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées devant le siège du journal d’opposition Cumhuriyet à Istanbul, après l’arrestation ce lundi d’une douzaine de ses dirigeants et de journalistes, dont le rédacteur en chef Murat Sabuncu.</p> <p>Dans un tweet, le président du Parlement européen Martin Schulz évoque une “nouvelle ligne rouge franchie contre la liberté d’expression en Turquie”.<br /> Il ajoute, à propos du nouveau limogeage annoncé de 10 000 fonctionnaires, que les “considérations politiques” semblent prévaloir “sur une logique légale ou sécuritaire” en Turquie.</p> <p>Autre charge contre ces arrestations, celle de Mahmut Tanal, avocat et membre du <span class="caps">CHP</span> (Parti républicain du peuple), la principale formation d’opposition :</p> <p>“Cette opération vise ceux qui sont en faveur d’un Etat de droit, ceux qui défendent un système judiciaire séculaire, elle a été menée contre la démocratie, contre les libertés.”</p> <p>Selon le parquet d’Istanbul, ces arrestations sont liées à une enquête pour “activités terroristes” en lien avec le mouvement du prédicateur Fethullah Gülen et avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (<span class="caps">PKK</span>).</p> <p>“Cette opération n’est pas dirigée contre les journalistes de Cumhuriyet, elle vise plutôt Yenigun News and Publishing, le groupe qui possède le journal Cumhuriyet”, précise quant à lui le vice-Premier ministre turc Numan Kurtulmus.</p> <p>En mai 2015, Cumhuriyet affirmait, video à l’appui, que les services secrets turcs avaient fourni des armes à des rebelles islamistes en Syrie. Le président Recep Tayyip Erdogan avait alors déclaré que l’auteur de l’enquête allait “payer le prix fort”.</p> <p><em>Avec <span class="caps">AFP</span></em></p>