DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hillary Clinton, candidate des femmes par défaut ?


Etats-Unis

Hillary Clinton, candidate des femmes par défaut ?

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Les femmes sont 164 millions aux Etats-Unis, elles représentent 51 % de la population et deux tiers d’entre elles sont en âge de voter. C’est le groupe électoral le plus important du pays. Alors qu’un homme et une femme s’affrontent pour accéder à la plus haute fonction, les femmes vont-elles changer le cour de l’Histoire en décidant d‘élire la toute première femme à la Maison Blanche ?

Pas si simple selon Jennifer Lawless, directrice de l’Institut femme et politique, à l’American University de Washington :

Hillary Clinton est une figure très polarisante. Il y a des Démocrates qui sont absolument séduits par elle et qui chérissent l’idée de la voir dans le bureau ovale. Et il y a des Républicains qui ne peuvent imaginer pire candidate et pire présidente. Donc, je pense que l’enthousiasme qu’il peut y avoir normalement à l’idée d‘écrire une page de l’Histoire est assombrie, c’est une figure tellement controversée…

Cette analyste va plus loin, si la question de l’inégalité hommes-femmes n‘était pas devenue un élément aussi important des élections américaines, les chances d’Hillary Clinton de remporter la présidentielle seraient minces.
C’est le deuxième candidat le plus impopulaire de l’Histoire après Donald Trump.

Mais ce qui joue en sa faveur, c’est justement la personnalité sexiste de son adversaire, comme l’explique la journaliste du Wahsington Post, Vanessa Williams :

Je pense que Trump a besoin de comprendre comment contrebalancer son image sexiste s’il veut regagner des voix chez les femmes. Les dossiers sont là, certains commentaires qu’il a faits sur les femmes par le passé, et même plus récemment. Et puis, il n’a pas été très précis sur des problématiques très importantes pour les femmes.

Hillary Clinton est un visage familier pour les Américains depuis un quart de siècle. C’est un fait. Nombreux sont ceux qui considèrent qu’elle incarne l’establishment de Washington avec tous ses vrais-faux scandales, qui la trouvent distante et trop ambitieuse, nous a rapporté notre correspondant à Washington, Stefan Grobe, qui conclut ainsi :

“_La raison pour laquelle les électrices ne sont pas plus enthousiastes que cela à l’idée d‘élire la toute première présidente, c’est Hillary Clinton elle-même.
Pour beaucoup, elle est le symbole du passé, pas de l’avenir. Mais pour la plupart des femmes, Hillary Clinton est encore de loin le meilleur choix comparé à Donald Trump._”

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Maroc : nouvelle manifestation après la mort d'un vendeur de poisson