DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les inédits retrouvés, et controversés, de Van Gogh

Vous lisez:

Les inédits retrouvés, et controversés, de Van Gogh

Taille du texte Aa Aa

La maison d‘édition française Le Seuil a-t-elle déniché 65 dessins inédits de Vincent Van Gogh?

La maison d‘édition française Le Seuil a-t-elle déniché 65 dessins inédits de Vincent Van Gogh?

Pour certains cela ne fait pas de doute. Pour d’autres c’est beaucoup plus compliqué.

L’objet de la polémique est un livre de 288 pages “Vincent Van Gogh, le brouillard d’Arles, carnet retrouvé”, qui a été présenté ce mardi à Paris.

Le Musée Van Gogh d’Amsterdam et son directeur Axel Rüger, contestent catégoriquement l’authenticité des dessins : “Nous avons vu les dessins il y deux ans. Le propriétaire nous a montré des photos des dessins et en fonction de cela nous avons rendu notre verdict et nous avons conclu que ce ne pouvait être attribué à Van Gogh.”

Journaliste : “Sur la base de photos ?”

A.R. : “Sur la base de photos en haute définition ce qui est très courant. Et ensuite nous avons vu une trentaine des dessins originaux.”

Ce livre signé de la spécialiste de l’oeuvre du peintre néerlandais, la Canadienne Bogomila Welsh-Ovcharov, présente 65 dessins à l’encre attribués à Van Gogh : “Quand je sais que quelque chose est un Van Gogh, je sais que c’est un Van Gogh. Et quand un musée me dit qu’ils ont la priorité, c’est pour moi comme un conflit d’intérêt. On ouvre là une boite de pandore où l’autorité se confond avec l’expertise.”

L’ensemble de ces dessins couvrent la période où Van Gogh se trouvait en Provence, de son arrivée à Arles en février 1888, jusqu‘à son départ de la maison de santé de Saint Rémy, en mai 1890.

Bogomila Welsh-Ovcharov : “Quand j’ai vu les dessins j’ai su que c‘était un moment OMG ‘Oh my god’. J’ai vu tout ce qui fait Van Gogh son trait, ses dessins au crayon dessous, tous les éléments possibles.”

C’est l’actuelle propriétaire de ce carnet, “une femme modeste habitant dans le sud de la France” et qui désire conserver l’anonymat qui a contacté l’expert en art Franck Baille, pour avoir un avis sur ce carnet.