DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une adolescente britannique obtient le droit d'être cryogénisée


Royaume-Uni

Une adolescente britannique obtient le droit d'être cryogénisée

ALL VIEWS

Touchez pour voir

C’est une décision de justice qui fait date au Royaume-Uni. La Haute-Cour de Londres a reconnu le droit d’une adolescente de 14 ans atteinte d’un cancer en phase terminale d‘être cryogénisée, dans l’espoir que la médecine du futur puisse la ressusciter et la soigner.

Son père y étant opposé, l’adolescente demandait de donner à sa mère tous pouvoirs pour les décisions relatives à sa dépouille.

“Elle avait 14 ans, elle était pleine de joie, intelligente, elle s’exprimait bien. Elle était déterminée, elle connaissait en détail le processus qu’elle souhaitait entreprendre et elle m’a persuadé moi et la cour de sa maturité et de sa capacité à prendre de telles décisions”, témoigne Zoe Fleetwood, son avocate.

Le père de l’adolescente avait exprimé des craintes quant au coût – 43.000 euros, selon le Times – et à la situation dans laquelle pourrait se retrouver l’adolescente de quatorze ans si elle est un jour ramenée à la vie.

“Aucun d’entre nous ne sait ce qui va arriver à cette fille d’ici cent ans en matière de cryogénisation et si elle pourra ou non être ramenée à la vie. C’est presque de la science-fiction. Et je pense que ce faux espoir pourrait être préjudiciable pour sa mère et son processus de deuil, parce qu‘à quel point va-t-elle l’accepter ?”, s’interroge Ellie Cannon, médecin interviewée par la chaîne Sky News.

Le corps de l’adolescente décédée a été transféré dans un établissement spécialisé américain.

La cryogénisation n’est pratiquée qu’aux Etats-Unis, en Russie et au Canada. Elle repose sur l’espoir d’une ressuscitation future, mais suscite le scepticisme chez la plupart des médecins et scientifiques.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : l'enquête de l'ONU sur le bombardement du convoi humanitaire