DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Migrants : nouvelle semaine dramatique en Méditerranée


Italie

Migrants : nouvelle semaine dramatique en Méditerranée

La Sicile continue d’accueillir de nombreux migrants. Plus de 200 personnes sont arrivées ce dimanche dans le port de Messina, secourus en mer par le Bourbon Argos, un navire humanitaire affrété par Médecins Sans Frontières.
La plupart sont originaires d’Afrique de l’ouest.

Les 27 rescapés du dernier canot pneumatique ayant fait naufrage racontent être partis à 130 d’une plage près de Tripoli, 97 ont disparu en mer. Les passeurs, sur un autre bateau, ont tiré leur canot pendant deux heures puis, sous la menace d’une arme, ont récupéré leur moteur et les gilets de sauvetage et les ont abandonnés à la dérive.

Le canot surchargé a vite commencé à prendre l’eau, puis à se dégonfler. Les vagues et l‘épuisement ont emporté un par un des dizaines de passagers. Abdoullae Diallo, un Sénégalais de 18 ans était à bord. Il raconte leur enfer :

“Lorsque la pirogue s’est renversée, les bois que nous avons mis à l’intérieur pour s’asseoir se sont cassés, le vent les a emmenés, il nous restait que la chambre à air (NDLR bateau pneumatique), on tenait sur la chambre à air. L’autre côté de la chambre à air a commencé à couler, la chose sur laquelle on comptait a coulé, qu’est ce qu’on pouvait faire ? On était tous assis dessus. On s’est dit qu’on allait mourir.”

Un nouveau drame qui s’ajoute à une série déjà longue : cette semaine au moins 18 personnes ont trouvé la mort en tentant de rejoindre l’Europe via la Méditerranée, 340 autres sont portées disparues.
Depuis samedi, plus de 3.350 personnes ont été secourues par les gardes côtes italiens. Le chiffre de plus de 3.300 dépasse le total enregistré sur tout novembre l’an dernier et confirme, après un mois d’octobre record, le rythme élevé des départs malgré la dégradation des conditions en mer.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

France : un premier tour de primaire de droite à suspense