DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Italie et l'Autriche inquiètent les marchés européens


marchés

L'Italie et l'Autriche inquiètent les marchés européens

La Bourse de Milan a clôturé en légère baisse à l’image de la plupart des places financières européennes. Les investisseurs sont inquiets avant le référendum constitutionnel ce dimanche en Italie, qui pourrait entraîner la chute du Premier ministre Matteo Renzi et ainsi plonger la péninsule dans l’instabilité. Les plus pessimistes pointent le risque d’une faillite du système bancaire italien et un effet domino sur la zone euro :

“Il y a ce fameux risque de contagion. Si l’Italie se retrouve en difficulté, car des élections sont nécessaires après le référendum, eh bien un virus pourrait affecter d’autres pays : la Grèce, le Portugal, l’Espagne, et même la France. Dans ce cas, une institution sera de nouvelle appelée à la rescousse, en l’occurrence la BCE, explique Robert Halver, analyste de Baader Bank.

La Banque centrale européenne serait prête à acheter plus de dette italienne en cas de victoire du “non” dimanche lors du référendum, qui pourrait créer une onde de choc sur les marchés.

Autre motif d’inquiétude pour les investisseurs : l‘élection présidentielle autrichienne. L’Autriche pourrait élire ce dimanche un président issu de l’extrême-droite, ce qui constituerait une première en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

marchés

Snapchat bientôt en bourse