DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le clown d'Alep mort sous les bombes


Syrie

Le clown d'Alep mort sous les bombes

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Le rire s‘éteint à Alep, en Syrie. Celui du dernier clown de la ville assiégée, mort mardi lors d’un tir de missile, et celui des enfants auxquels il tentait sans relâche d’apporter du réconfort.

Anas al-Basha, 24 ans, jeune marié depuis deux mois, travaillait au sein de l’association Space for Hope.
Il y a quelques jours, les locaux qui se situaient à l’Est de la ville ont été détruits par les bombes.
Comme tous les bénévoles, il tentait d’apporter une aide psychologique et matérielle à des enfants dont beaucoup sont devenus orphelins après cinq ans de conflit. Certains, les plus jeunes, n’ont connu que la guerre.

Depuis quinze jours, l’est de la ville subit les bombardements et les tirs incessants de l’armée de Bachar Al-Assad. Le régime resserre l‘étau sur les zones toujours sous contrôle des rebelles. Près de 50 000 habitants ont fui.
La Russie a proposé de créer quatre couloirs humanitaires à Alep-Est.

Avec agences

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Soudan du Sud : risque de génocide "imminent" (expert ONU)