DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chapeco rend hommage à son équipe de football fauchée en pleine gloire


Brésil

Chapeco rend hommage à son équipe de football fauchée en pleine gloire

Un stade comble, une pluie battante, et beaucoup d‘émotion. Nous sommes au Brésil, à Chapeco, la petite ville dont l‘équipe de football a été décimée lundi en Colombie dans le crash de son avion.
Un à un, les cercueils des joueurs ont été amenés de l’aéroport de la ville dans le stade de l’Arena Conda, où près de 20.000 personnes, proches, supporters du club, étaient rassemblés pour leur rendre hommage.

L’avion, parti de Santa Cruz de la Sierra en Bolivie et qui devait atterrir sur l’aéroport de Rionegro, s’est écrasé quelques minutes avant l’atterrissage par manque de carburant, selon la principale hypothèse des autorités colombiennes.

L’appareil emportait la quasi-totalité de l‘équipe de Chapecoense, joueurs et staff, ainsi qu’une vingtaine de journalistes sportifs. Le club était en route pour sa première finale de la Copa Sudamericana. 77 personnes sont mortes dans le crash.

Trois jours de deuil ont été décrétés au Brésil, et le président Michel Temer a participé à la cérémonie d’hommage ce samedi.

La vidéo d’un des rescapés, filmée par la police à son arrivée sur les lieux du crash, circule toujours dans les médias colombiens et sur les réseaux sociaux. Elle montre le technicien de l’appareil, le Bolivien Erwin Tumiri, au moment où il est évacué du lieu du crash. “Alex ! Angel ! David ! Où est mon équipage ?”, demande-t-il, désorienté.