DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Afrique du Sud : l'art d'une nation au British Museum


Cult

Afrique du Sud : l'art d'une nation au British Museum

Une BMW très sud africanisée c’est ce que l’on peut en ce moment à Londres au British Museum dans le cadre d’une expo qui explore 100 000 années d’art sud africain.

John Biblin dirige la section africaine du musée : “Et bien nous avons voulu faire une exposition sur l’Afrique et sur l’art et l’Afrique du Sud s’est réellement imposée comme le lieu qui avait à la fois l’archéologie qui prouvait qu’il y avait là les premières productions artistiques et la scène contemporaine la plus animée d’Afrique. Une scène de plus en plus reconnue par les musées du monde entier. Nous avons donc décidé de relier ces deux points narratifs dans l’histoire de l’Afrique du Sud avec l’art.”

L’expo comporte un biface qui vient de Kathy Pan et qui serait vieux d’un million d’années.
Et puis un galet anthropomorphe découvert dans une grotte avec des restes d’australopithèques de 3 millions d’années.

John Giblin : “C’est important, parce qu’il ne venait pas de la grotte de Makapansgat où il a été trouvé mais probablement d’un endroit à quarante kilomètres de là. Et comment s’est il retrouvé là ? Nous pensons qu’il a été apporté par des Australopithèques, mais pour quelle raison ? Probablement parce que sa forme est celle d’un visage. Ces formes sont naturelles, elles n’ont pas été taillées par l’homme mais par l‘érosion. Nous pensons donc que ce galet a été ramassé et apporté là en raison de sa forme parce que cet australopithèque a vu ce qui ressemblait à un visage dans cette pierre.”

L’expo présente aussi de l’art colonial du
XVIIe, et beaucoup d’oeuvres qui témoignent de l’histoire récente de l’Afrique du Sud. Celle de l’apartheid et celle de Mandela.
“South Africa: the Art of a Nation” au British Museum jusqu’en février.

Le choix de la rédaction

Prochain article
Daya : 600 millions de vues sur YouTube

Cult

Daya : 600 millions de vues sur YouTube