DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le régime syrien sur le point de reprendre Alep


Syrie

Le régime syrien sur le point de reprendre Alep

Bâtiment après bâtiment, rue après rue, ils perdent du terrain, impuissants face aux bombardements incessants. Face à l’avancée fulgurante des troupes fidèles à Bachar Al-Assad, les rebelles sont désormais acculés dans les derniers secteurs sud de la partie orientale d’Alep. En quelques semaines, les forces pro-régime les ont complètement encerclés. La reprise totale de la ville est à portée de main.

À l’heure qu’il est, l’armée syrienne a cessé ses opérations militaires dans l’est d’Alep afin d‘évacuer des civils, selon le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. Entre deux feux, ils seraient près de 200 000 à Alep-est, sans ressources ni assistance.

« Tous les acquis de l’humanité pour faire valoir ces conventions et d’autres principes pour protéger les civils, les hôpitaux et le corps médical sont violés tous les jours en Syrie depuis 5 ans », a déclaré le médecin syrien Tawfik Chamaa, basé en Suisse mais originaire d’Alep, cofondateur l’Union des organisations syriennes de secours médicaux. « Je pense que ce qu’il se passe en ce moment est une honte pour l’humanité entière ».

Profitant d’une accalmie des combats, la Croix-Rouge est parvenue à évacuer 124 patients d’un hôpital psychiatrique situé dans la vieille ville. Sous la supervision des troupes pro-Assad, l‘évacuation des habitants des zones reprises a commencé.

Quant aux rebelles, une grande partie d’entre eux a déjà déposé les armes. Ceux qui restent ont demandé un cessez-le-feu mais pour Bachar Al-Assad, il n’en est pas question. La perte d’Alep sera une défaite cruciale pour les rebelles et une grande victoire pour le régime, après cinq années de guerre civile.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

monde

Irak : des dizaines de civils tués sur un marché d'Al Qaïm