DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Italie : un passeur de migrants condamné à 18 ans de prison


Italie

Italie : un passeur de migrants condamné à 18 ans de prison

18 ans de prison pour homicide pour un passeur, c’est un précédent dans la crise migratoire en Europe : c’est la peine à laquelle a été condamné le capitaine tunisien d’un chalutier à bord duquel plus de 800 migrants sont morts en avril 2015. Le tribunal de Catane, en Sicile, a rendu sa décision ce mardi : Mohammed Ali Malek, 28 ans, a été reconnu coupable d’homicide, naufrage et aide à l’immigration clandestine.

Giorgio Forestieri, avocat des parties civiles :
« Bien-sûr cette sentence représente un précédent important et c’est un symbole pour tous ceux qui ont souffert de ces abus et ces mauvais traitements. »

Les deux accusés ont affirmé n‘être que des migrants comme les autres mais selon les témoignages des survivants ils étaient bien à la barre quand le bateau a chaviré.

Massimo Ferrante, avocat de la Défense :
« Nous pensons que nous avons des arguments forts et nous allons essayer de travailler sur les aspects les plus faibles de notre défense. Nous essaierons d‘être plus convaincants devant la cour d’appel. »

La justice italienne a retenu un total de 700 morts, dont la majorité ont sombré à 400 mètres de fond entre la Libye et l’Italie, en eaux internationales. Mais depuis le jour de la catastrophe, 7.000 migrants sont morts ou disparus en Méditerranée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

monde

Alep : les évacuations vues par la télévision d'Etat syrienne