DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La crise des billets de 100 bolivars au Venezuela


Venezuela

La crise des billets de 100 bolivars au Venezuela

Billets de 100 bolivars à la main, les Vénézuéliens expriment leur colère dans la rue.

A Maracaibo, dans l’ouest du pays, plusieurs manifestations ont donné lieu à des heurts avec la police.

Le retrait surprise des billets de 100 bolivars

Ces manifestations font suite à la décision de Nicolas Maduro, dimanche dernier, d’ordonner le retrait immédiat des billets de 100 bolivars de la circulation, sous trois jours.

Cette mesure est censée contrer “les mafias internationales” menées par les Etats-Unis, qui veulent asphyxier l‘économie du pays en faisant des réserves de ces billets, d’après le successeur d’Hugo Chavez.

Les nouvelles coupures toujours pas livrées

Les Vénézuéliens avaient jusqu‘à jeudi pour les échanger. Mais deux jours plus tard, les nouveaux billets ne sont toujours pas arrivés et les banques sont à court de liquidités.

Maria Martinez fait la queue depuis 24 heures devant la banque centrale.

“Je n’ai rien pu manger parce que personne ne veut de ces satanés billets !”, s’insurge-t-elle.

Inflation galopante

Le billet de 100 bolivars est la coupure la plus utilisée au quotidien. Elle équivaut à environ 15 centimes d’euros.

Il reste trois jours aux Vénézuéliens pour rendre leurs billets. Mais seulement deux bureaux de la banque centrale les acceptent désormais, d’où de longues files d’attente à leur porte.

Le pays est en grande difficulté financière suite à la chute des cours du pétrole.

L’inflation a atteint 475 % cette année d’après le FMI et elle devrait encore tripler l’année prochaine.

Avec agences.

Alep : des Turcs protestent contre l'Iran, accusé d'avoir fait cessé les évacuations

Turquie

Alep : des Turcs protestent contre l'Iran, accusé d'avoir fait cessé les évacuations