DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le(s) tueur(s) d'Istanbul cour(en)t toujours près de 48 heures après l'attaque du Nouvel An


Turquie

Le(s) tueur(s) d'Istanbul cour(en)t toujours près de 48 heures après l'attaque du Nouvel An

Le gouvernement turc affirme avoir de nouvelles informations sur l’identité de l’assaillant, un homme qui aurait agit seul, sans fournir plus de détails. Ankara laisse filtrer très peu d’informations après l’attaque de la boite de nuit Reina qui a fait 39 morts, dont un belgo-turc est une franco-tunisienne, et près de 70 blessés dans la nuit de samedi à dimanche.

Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, s’est rendu au chevet des victimes dans un hôpital d’Istanbul, dimanche. Il a ensuite déclaré : “certains détails commencent à émerger. La police et le renseignement coordonnent leur travail pour arriver à un résultat concret. La terreur ne peut nous intimider, insiste le chef du gouvernement islamo conservateur. Nous intimiderons la terreur. Nous continuerons à nous battre contre elle”.

Le tireur est entré dans la boîte de nuit après avoir abattu un civil et un policier devant l’entrée. À l’intérieur il ouvre le feu avec une arme automatique. Plus de 120 balles en sept minutes. Il a ensuite profité du chaos pour se changer et s’enfuir. L’attaque n’a pas été revendiquée.

Membre de la coalition qui combat l’EI en Syrie et en Irak, la Turquie a déclenché en août une offensive dans le nord de la Syrie pour repousser les jihadistes vers le sud. En réaction à ces opérations militaires, l’EI a appelé à plusieurs reprises ses partisans à mener des attaques en Turquie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Italie

Un artificier italien gravement blessé dans l'explosion d'un colis piégé à Florence