DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : le procès de l'agriculteur qui aide les réfugiés


France

France : le procès de l'agriculteur qui aide les réfugiés

Scène inhabituelle d’un homme qui se présente au tribunal, sous les applaudissements. Nous sommes à Nice, dans le sud de la France.

Cédric Herrou est agriculteur ET militant. Il est jugé pour avoir porté assistance à des migrants près de la frontière franco-italienne.

La justice lui reproche l’installation en octobre 2016 sans autorisation d’une cinquantaine d’Erythréens dans un centre de vacances SNCF désaffecté à Saint-Dalmas-de-Tende. L’occupation de ce centre, dénoncée avec force par les élus locaux LR, avait pris fin avec l’intervention des forces de l’ordre au bout de trois jours.

D’après la loi, l’aide au séjour d‘étrangers en situation irrégulière est un délit.

La loi est contre moi, contre les actions d’aide pour les gens en détresse, et bien il faut changer les lois ! La loi, elle est faite pour que la société aille bien, et pour que les gens puissent vivre ensemble en toute harmonie.
Cédric Herrou, agriculteur

Huit mois avec sursis requis

Devant le tribunal, le prévenu a revendiqué ses actes. “Je le fais parce qu’il y a des gens qui ont un problème, je le fais parce qu’il faut le faire.”

Son avocat a plaidé la relaxe.
Le procureur a requis 8 mois de prison avec sursis.

La décision a été mise en délibéré au 10 février.

Comité de soutien

Cedric Herrou a reçu le soutien de centaines de personnes, présentes à l’extérieur du tribunal.

Ainsi Lucia, artiste italienne, venue de Vintimille. “Moi, ce qui me choque, c’est que si on manifeste de la solidarité avec un Européen, alors y a pas de problème. En revanche, si on manifeste de la solidarité avec un migrant, avec un réfugié, cela devient un problème.

Dans cette vallée de la Roya, de nombreux citoyens estiment que ce devrait être aux pouvoirs publics de prendre en charge les réfugiés plutôt que de les renvoyer de l’autre côté de la frontière.
Un collectif a même intenté un procès aux autorités locales pour “délaissement de personnes vulnérables“.

>> Nice: les autorités visées par une plainte pour délaissement de mineurs isolés étrangers, article publié début décembre sur le site de France3, à lire ici

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Etats-Unis

Obama aux côtés des élus démocrates pour défendre l'Obamacare